18 des 25 apps dédiées aux cycles menstruels ou à la grossesse partagent vos données

L’utilité des applications dédiées aux cycles menstruels ou au suivi d’une grossesse n’est plus à démontrer. Toutefois, un rapport effrayant de Mozilla affirme que la majorité de ces applications témoignent d’une politique de confidentialité particulièrement discutable. Quelle est la conclusion de cette étude ? Est-il judicieux d’utiliser un VPN pour répondre à de telles problématiques ? Cet article fera le point sur ce sujet inquiétant. 

Quand Mozilla révèle des pratiques inquiétantes

Cela ne surprendra aucun internaute : les données personnelles sur le web valent désormais de l’or. La valeur de ces informations incite toujours plus les pirates à multiplier leurs méfaits. Cependant, les fuites de données ne concernent pas toujours les hackers, puisque certains professionnels marquent l’actualité avec des politiques de confidentialité désastreuses et inquiétantes.

Malheureusement, la commercialisation de données récupérées depuis un site e-commerce n’a rien de surprenant. Cependant, ces pratiques choquent d’autant plus les internautes lorsqu’il est question de santé. À ce titre, la cyberattaque de l’hôpital de l’Essonne en 2022 a démontré que les pirates informatiques ne connaissent aucune limite. Cette attaque s’est par ailleurs finalisée par la divulgation massive de données liées à la santé de milliers de Français et Françaises.

Peu de temps après cette actualité, Mozilla révélait un fait inquiétant : 18 des 25 applications mobiles dédiées aux cycles menstruels ou à la grossesse partagent, en arrière-plan, les données de leurs utilisatrices.

Sans surprise, cette actualité concerne particulièrement les Etats-Unis où l’avortement n’est plus autorisé dans certains Etats. Cependant, ces mêmes applications sont également utilisées en Europe (notamment en France). Une question émerge alors : comment empêcher de telles fuites d’informations sans se couper du monde digital, et qu’en est-il de l’usage des VPN ?

Préserver votre confidentialité en ligne 

Sans conteste, Apple surpasse son concurrent Google en ce qui concerne la confidentialité de ses utilisateurs. La vérification initiale de chaque application ajoutée sur l’Appstore évoque des analyses plus méticuleuses, de quoi rassurer les possesseurs d’iPhones. Toutefois, qu’il soit question d’iOS ou d’Android, aucun système ne peut garantir le risque zéro. Voici quelques recommandations à utiliser sans modération pour préserver votre confidentialité comme il se doit.

Vérifier les autorisations accordées

Tout d’abord, prenez soin de vérifier les autorisations requises lors de l’installation de chaque nouvelle application. En cas de doute, et si cela vous est possible, n’hésitez pas à désinstaller et à sélectionner une autre application moins « gourmande » en autorisations. En effet, il vous sera difficile de contester une utilisation abusive de vos données suite à votre consentement. 

Privilégier les applications populaires

Le Google Play Store et l’Appstore regroupent un nombre colossal d’applications en tout genre. Idéalement, il est vivement recommandé de privilégier les apps les plus populaires afin d’éviter certaines politiques illégales. 

Si la popularité d’une application vous permet d’obtenir de nombreux avis d’utilisateurs, ce facteur n’est pas pour autant gage de confidentialité. Le géant Facebook est, pour rappel, régulièrement concerné par des utilisations discutables de données personnelles. 

Supprimer les applications et comptes que vous n’utilisez plus

Une autre astuce semblera évidente : garder des comptes et applications que vous n’utilisez plus multipliera inévitablement les risques de fuites de données. Périodiquement, prenez le temps de vérifier l’espace de stockage de votre smartphone pour faire de la place. De même, il suffit parfois de consulter une messagerie en ligne pour retrouver des e-mails et liens associés à des services que vous n’utilisez plus : profitez-en pour supprimer vos données personnelles de ces plateformes.

Utiliser volontairement de fausses données

Vous souhaitez utiliser une application reconnue pour sa politique de confidentialité discutable ? Dans ce cas, n’oubliez que certaines informations utilisées en dehors de vos authentifications peuvent être volontairement erronées. Prénom, âge, préférences… S’il vous est possible d’indiquer de fausses données, inutile de vous en priver.

Utiliser un mot de passe unique pour chaque service

Quel rapport entre la confidentialité et l’importance des mots de passe ? À vrai dire, ces identifiants sont les seules solutions capables de déjouer une tentative d’accès illégitime. Paradoxalement, la majorité des internautes privilégient des mots de passe dits « faibles » et identiques pour différents services. Une simple tentative de piratage donnera alors lieu à de lourdes conséquences incluant de multiples fuites de données. 

Prenez le temps de changer régulièrement vos mots de passe en privilégiant la complexité de ces derniers. Enfin, si vous rencontrez des difficultés pour mémoriser ces identifiants, n’hésitez pas à installer un gestionnaire de mot de passe sur votre smartphone. 

Installer un VPN

En naviguant sur le web, vous pourrez retrouver de nombreux sites qui recommandent l’utilisation d’un VPN pour des questions de confidentialité. Effectivement, ces réseaux privés virtuels offrent des avantages considérables en modifier les données de leurs utilisateurs : 

  • La gĂ©olocalisation est dĂ©finie selon les prĂ©fĂ©rences de l’internaute
  • L’adresse IP est masquĂ©e
  • Les donnĂ©es envoyĂ©es/reçues sont chiffrĂ©es

En pratique, les VPN seront d’autant plus efficaces en complément de bonnes habitudes sur le web. En effet, votre comportement en ligne sera déterminant, et ce, quels que soient les outils utilisés en arrière-plan. 

Vous aimerez Ă©galement