fermer

Complément alimentaire pendant la grossesse

Le besoin de minéraux et de vitamines augmente naturellement pendant la grossesse. Beaucoup de femmes utilisent donc certains compléments alimentaires.

Cependant, ceux-ci ne doivent pas être utilisés sans consulter un médecin ou un nutritionniste.

Une étude de l’autorité sanitaire française Anses a montré que diverses maladies étaient survenues en raison d’un surdosage chez les nouveau-nés.

Couvrir les besoins nutritionnels par la nutrition

Compléments alimentaires et grossesse
La prudence s’impose avec les compléments alimentaires pendant la grossesse

Les aliments minéraux tels que les fruits, les légumes, les grains entiers et les produits laitiers peuvent certainement répondre à des besoins supplémentaires. Un apport accru en iode est souvent recommandé car cet oligo-élément est important pour la croissance des tissus et la division cellulaire.

Les besoins quotidiens en iode ne peuvent pas toujours être couverts. Les végétaliens, en particulier, devraient être sur la bonne consommation d’iode afin d’atteindre un besoin quotidien de 230 microgrammes au total.

Évaluation des risques des compléments alimentaires difficile

Les séquelles des compléments alimentaires n’ont pas encore été systématiquement enregistrées, il est donc souvent difficile de les évaluer en conséquence. Cependant, les experts conviennent généralement qu’un apport de 400 microgrammes d’acide folique peut prévenir un défaut du tube neural chez les nouveau-nés.
Des compléments alimentaires supplémentaires ne doivent être pris que s’il a été démontré que vous souffrez d’une carence, telle qu’une carence en fer, ou si vous préférez un mode de vie végétalien.

Vegan pendant la grossesse

Bien qu’il soit tout à fait possible de manger végétalien pendant la grossesse, une attention particulière doit être portée à un apport suffisant en vitamines et nutriments. Dans ce cas, contactez un conseiller nutritionnel pour pouvoir vous préparer de manière optimale.

Vous aimerez également