Les enfants du 21ème siècle et la technologie

Les technologies de l’information sont maintenant une rĂ©alitĂ© quotidienne. Face Ă  cela, en tant que parents, nous devrions assumer le rĂ´le de superviseurs plutĂ´t que de contrĂ´leurs en ce qui concerne l’utilisation que nos enfants peuvent faire de ces outils

Les enfants du 21ème siècle vivent dans un monde dominĂ© par les technologies de l’information et de la communication. Les parents, de leur cĂ´tĂ©, essaient de s’adapter Ă  cette rĂ©volution. On dit souvent que les enfants d’aujourd’hui ont « la technologie dans leur ADN ». En effet, depuis leur plus jeune âge, ils utilisent dĂ©jĂ  des appareils Ă©lectroniques. En outre, ils naviguent sur Internet Ă  la recherche d’informations et de divertissements et utilisent les rĂ©seaux sociaux.

Les capacités technologiques de ces enfants sont nettement supérieures à celles de leurs parents. Pour cette raison, il est raisonnable de se demander: quel rôle les parents devraient-ils jouer dans la manière dont les enfants du XXIe siècle sont liés à la technologie?

Comment utilisons-nous la technologie?

 

Des pédiatres aux États-Unis, au Canada et au Japon ont établi que les enfants âgés de 0 à 2 ans ne devraient pas entrer en contact avec des tablettes ou des téléphones intelligents. De cette manière, leurs cerveaux seraient autorisés à développer les liens nécessaires à la croissance et à atteindre une capacité normale d’apprentissage et de compétences interpersonnelles.

De 3 Ă  6 ans, ils ne devraient utiliser ces appareils qu’une heure par jour. MĂŞme si, en rĂ©alitĂ©, les enfants interagissent massivement avec un tel Ă©quipement depuis la naissance. Le cerveau immature d’un enfant, nĂ© de millions de connexions pour s’adapter au monde rĂ©el, s’adapte pour la première fois Ă  un monde numĂ©rique, rempli de stimuli, avec un large flux d’informations et une très grande interactivitĂ©.

Nos enfants : vont-ils devenir dépendants de la technologie?

Les esprits des enfants deviennent dĂ©pendants de la technologie. La rĂ©alitĂ© a un rythme beaucoup plus lent, ce qui n’est pas satisfaisant pour eux. Avec la tablette en main, ils s’isolent aussi des autres enfants et des vrais jeux.

L’interactivitĂ© d’une tablette ou de jeux en ligne provoque des sensations agrĂ©ables que l’enfant peut rĂ©pĂ©ter encore et encore, sans s’arrĂŞter. Ce sentiment crĂ©e une dĂ©pendance parce qu’il active la dopamine, le mĂŞme que celui activĂ© chez les adultes lors de la consommation d’alcool, de cocaĂŻne ou de tabac.

La dopamine gĂ©nère un Ă©tat de bien-ĂŞtre, d’euphorie et elle est excitante. Les enfants trouvent donc leur bonheur dans la tablette. Au lieu d’enseigner aux enfants Ă  gĂ©rer leurs Ă©motions pour qu’ils deviennent des adultes heureux et responsables, de nombreux parents favorisent une rĂ©elle dĂ©pendance aux appareils Ă©lectroniques.

La technologie est la nouvelle nounou

Au 20ème siècle, les parents avaient la tĂ©lĂ©vision comme baby-sitter. Au 21ème siècle, leurs enfants sont confiĂ©s Ă  des Smartphones et des tablettes. Bien que des dispositifs Ă©ducatifs puissent Ă©galement ĂŞtre installĂ©s dans de tels dispositifs, ce n’est pas ce dont ils ont besoin pour leur dĂ©veloppement. Tout d’abord, l’enfant Ă©tait un spectateur passif devant la tĂ©lĂ©vision.

Aujourd’hui, il passe d’une application Ă  une autre sans trop insister sur personne. La capacitĂ©, apparemment positive, Ă  effectuer plusieurs tâches en mĂŞme temps avec la tablette empĂŞche en fait la capacitĂ© d’approfondir. Les enfants doivent dĂ©velopper une dextĂ©ritĂ© fine en prenant un crayon, car ils doivent communiquer avec leurs parents et les autres enfants, partager leurs Ă©motions, etc.

Au lieu de cela, ils apprennent Ă  reconnaĂ®tre les lettres Ă  l’Ă©cran, mais ils risquent mĂŞme de ne pas pouvoir les Ă©crire. Ils passent des heures Ă  jouer en ligne avec des inconnus, mais ils s’ennuient en jouant avec un enfant au parc.

Les enfants du 21ème siècle grandissent plus vite

La rapiditĂ© avec laquelle les enfants consomment du contenu sur Internet les fait grandir plus vite. Lorsqu’ils dĂ©cident de faire partie d’un groupe, ils utilisent les rĂ©seaux sociaux. Facebook, Instagram, YouTube ou Google exigent que les adolescents aient au moins 13 ans pour crĂ©er un compte, mais les enfants mentent sur leurs donnĂ©es pour pouvoir s’inscrire plus tĂ´t et beaucoup de parents le leur permettent.

Bien que les professionnels de la santé estiment que les enfants âgés de 6 à 18 ans ne devraient passer que 2 heures par jour devant un appareil, entre 10 et 11 ans. En raison des jeux en ligne, et les adolescents perçoivent la violence comme « normale ».

Comment protéger nos enfants?

Cela n’a aucun sens d’interdire Ă  vos enfants d’accĂ©der Ă  la technologie et Ă  Internet. Ces ressources font maintenant partie de la rĂ©alitĂ© d’aujourd’hui. Et tĂ´t ou tard, ils les utiliseront, ne serait-ce que pour des raisons Ă©ducatives, informatives, rĂ©crĂ©atives, etc.

En tant que parents, nous devons simplement attendre qu’ils aient l’âge requis pour les utiliser et promouvoir un usage rationnel et responsable. Cela prĂ©suppose non seulement le contrĂ´le des temps d’utilisation, mais Ă©galement du contenu utilisĂ©.

Tout comme nous surveillons le comportement de nos enfants dans la vie rĂ©elle, nous devrions Ă©galement le faire dans le monde virtuel. Nous disons Ă  nos enfants de ne pas parler Ă  des inconnus dans la rue, nous leur demandons de bien se comporter avec leurs camarades de classe. Eh bien, nous devrions leur demander de faire la mĂŞme chose avec les personnes qu’ils contactent sur les rĂ©seaux sociaux. Les règles de la vie rĂ©elle s’appliquent Ă©galement dans le monde numĂ©rique. Il est de notre responsabilitĂ© de soutenir et de guider nos enfants pour qu’ils vivent une enfance heureuse.

 

Vous aimerez Ă©galement